Keith Haring est né en 1958, en Pennsylvanie, aux États-Unis. Il est particulièrement connu pour ses œuvres d’art colorées et dessinées et certains personnages tels que les bébés rampants, les chiens qui aboient et les vaisseaux spatiaux. A 20 ans, il déménage à New York. C’est alors un endroit très excitant où beaucoup d’artistes travaillent dans le même quartier que Haring, comme Andy Warhol et Jean Michel Basquiat. Une vraie émulation d’artistes débute!

Keith Haring dans le métro.

Amoureux du métro, Keith Haring l’emprunte souvent. Il s’inspire alors des graffeurs et dessine des centaines de dessins dans le métro de New York. Ce en utilisant de la craie pour faire son art. Les gens passent devant ses oeuvres tous les jours. Comme tout street artist, il a parfois des ennuis pour dessiner dans le métro, mais son art fédère. Au-delà de cela, il continue à dessiner parce qu’il voulait que chacun fasse l’expérience de l’art, le rendre accessible à tous.

Un succès altruiste.

Keith Haring commence à devenir célèbre et fait des expositions dans des galeries. Lorsqu’il vend, il donne souvent l’argent à des œuvres de bienfaisance pour enfants. Haring peint d’ailleurs beaucoup avec et pour les enfants. Il réalise des peintures murales dans de nombreux hôpitaux et écoles pour enfants. Il peint même une œuvre d’art massive de la Statue de la Liberté avec plus de 1000 enfants! L’art de Keith Haring devient vite très cher à acheter. Malgré cela, il tient à ce que tout le monde puisse acheter son travail. Il ouvre donc une nouvelle boutique appelée Pop Shop pour vendre son art sur des badges, des affiches, des jeux et des t-shirts. En 1988, Haring tombe malade du SIDA. Haring continue cependant à dessiner et il réalise même des affiches pour parler aux gens de la maladie. Avant sa mort, Haring a créé la Keith Haring Foundation pour financer la recherche sur le sida et aider les enfants dans le besoin.